Quels sont les 4 grands types de motivations ?

Dans les grandes lignes, les 4 types de motivations les plus connus et étudiés sont :

  • Extrinsèque (et non pas extra-sec, merci) ;
  • Introjectée ;
  • Identifiée ;
  • Intrinsèque.

Voyons comment tout cela s’explique à l’aide d’exemples concrets.

Qu’est-ce que la motivation ?

C’est l’ensemble des facteurs internes et externes à un individu qui stimulent un désir et une énergie. Ces facteurs personnels, ou provenant de notre environnement permettent par exemple de :

  • S’intéresser à un sujet ;
  • Étudier 📚 ;
  • S’impliquer dans un travail, une tâche ;
  • Faire un effort physique ou mental.

Les êtres humains que nous somment cherchent à satisfaire 3 types de besoins principaux :

  1. Être compétent ;
  2. Être autonome ;
  3. Être accepté et reconnu par ses semblables.

🔮 A lire également : comment continuer de travailler sans motivation 🥱

Les différents types de motivations identifiées par les chercheurs

En 1971, Edward L. Deci montrait que la persistance des individus est moins importante pour les sujets récompensés que pour ceux qui ne le sont pas. Ce résultat, contre-intuitif pour l’époque, prouvait pour la première fois chez l’homme de façon expérimentale que la récompense n’est pas un facteur motivant dans tous les cas de figures.

Tableau présentant les 4 types de motivation : extrinsèque, introjectée, identifiée, intrinsèque.

La motivation intrinsèque est clairement interne. L’engagement est suscité par le plaisir, l’intérêt qu’on porte à l’activité. Un type de motivation « idéal » en théorie.

La motivation identifiée se manifeste plus en fonction des valeurs de chacun : par exemple, une personne fondamentalement altruiste qui voit une personne tomber dans la rue ira automatiquement l’aider à se relever.

Un troisième type de motivation provient de l’égo. Cette énergie est générée par le désir de bien paraître, de faire plaisir, pour que « l’autre » soit fier ou admiratif. C’est un levier assez puissant de la motivation, que nous avons parfois du mal à jauger et à assumer.

Enfin, la motivation extrinsèque provient des récompenses à obtenir suite à un effort ou une action : à l’école, ce sont des gommettes. Au travail, nous parlons de primes, de bonus, de promotions. Cette motivation, que nous contrôlons moins, peut endommager la motivation intrinsèque.

Pour Deci et Ryan (1985), la motivation intrinsèque ne s’oppose pas à la motivation extrinsèque. Ils les considèrent comme complémentaires, en supposant que les niveaux de motivation intrinsèque, extrinsèque et d’amotivation fluctuent selon le degré d’autodétermination et le sentiment de compétence de l’individu.

L’amotivation ou démotivation : lorsque l’énergie est inexistante

Une absence complète de motivation peut arriver dans des cas extrêmes.

Par exemple lorsqu’un étudiant abandonne complètement son cursus scolaire après moins d’un mois de cours.

L’amotivation est souvent la conséquence d’un sentiment d’impuissance ou de résignation(1), lorsqu’une personne se désengage totalement.

Parfois, ce sentiment est associé à une phase de dépression légère qui peut s’aggraver au fil du temps.


La perte d’intérêt est un des symptômes de certains troubles comportementaux dépressifs. Si vous pensez connaître un épisode de démotivation accru, envisagez de parler avec un professionnel de la santé mentale si cette période vient à durer sans amélioration visible.

Pour aller plus loin

Avec presque 10 Millions de vues au compteur sur Youtube, l’intervention de Scott Geller sur la chaîne Tedx Talks est remarquable de par sa clarté.

Si vous n’avez pas le temps, regardez au moins l’histoire du Cookie à partir de 7min36. Il la raconte merveilleusement bien ! 🍪

Ce professeur de Virginia Tech et directeur du Centre pour les systèmes de comportement appliqués en Psychologie revient sur les découvertes des chercheurs qui tentent d’expliquer d’où vient l’auto-motivation. Il évoque notamment les différents types de motivation évoqués plus haut.

Un discours inspirant, drôle et dynamique qui résume comment le sentiment de compétence nous motive en répondant à 3 questions essentielles :

  • Croyons-nous en notre capacité ? Avoir le temps, la connaissance, l’entraînement nécessaire ;
  • Pourquoi notre projet/notre action pourrait fonctionner ? ;
  • Est-ce que cela vaut vraiment le coup ?

Sources :
(1) : https://apprendre-reviser-memoriser.fr/amotivation-performances-scolaires/
Motivation intrinsèque et présentation de soi à différentes instances dans une organisation, Claude Louche, Cindy Bartolotti, Jacqueline Papet.

Laisser un commentaire