Qu’est-ce que la motivation ?

On dit souvent « je me sens motivé à bosser sur ce projet » ou (malheureusement) « je n’ai aucune motivation aujourd’hui ». Mais qu’est-ce que la motivation, en fin de compte ?

La motivation, c’est un ensemble de facteurs qui stimulent le désir et l’énergie, dans le but de s’intéresser et s’engager dans une activité, un travail, un apprentissage afin d’atteindre un résultat.

En bref, c’est ce qui nous pousse à accomplir une tâche qui nous fait avancer vers un objectif.

Il existe plusieurs types de motivations

Les différents types de motivation sont fréquemment décrits comme étant soit extrinsèques, soit intrinsèques :

  • Les motivations extrinsèques sont celles qui proviennent de l’extérieur de l’individu et impliquent souvent des récompenses telles que des trophées, de l’argent, une reconnaissance sociale ou des compliments ;
  • Les motivations intrinsèques viennent à l’inverse de l’intérieur de l’individu, comme par exemple finir un Sudoku ultra-compliqué uniquement pour la satisfaction personnelle, ou résoudre un problème de logique pendant des heures.

🔮 Un article qui pourrait vous intéresser : 2 astuces simples contre le manque de motivation au travail 💯

Comment l’humain utilise la motivation

Elle est impliquée dans énormément de tâches que nous accomplissons au quotidien. L’être humain qui cherche à s’améliorer quelque part doit chercher à comprendre comment devenir motivé, et maîtriser cette motivation pour achever ce qui l’amène vers son objectif.

Comprendre la motivation peut permettre de :

  • Passer à l’action ;
  • Améliorer son efficacité pour réaliser quelque chose plus rapidement dans le futur ;
  • Prendre de nouvelles habitudes pour une meilleure santé physique ou mentale ;
  • Éviter les comportements à risques (alcool, drogues et autres addictions comme le tabac) ;
  • Poursuivre un objectif lointain, avec un haut niveau de satisfaction à la clé.

En bref, trouver des sources de motivation permet sûrement de se faciliter la vie, et d’être globalement plus heureux.

Les origines de la motivation

Décortiquons un peu plus précisément le sujet.

Étymologie : qui a inventé ce mot ?

Le terme « motivation » proviendrait du mot latin « Motus/motivus » qui signifie « mouvement/se mettre en mouvement ». Un motif en français, c’est « Ce qui pousse à agir, en parlant de tout élément conscient considéré comme entrant dans la détermination d’un acte volontaire ».

La motivation serait donc la concrétisation d’un motif.

La motivation selon la science (définition scientifique)

Ce processus qui enclenche notre envie d’agir ou de produire serait dû à une hormone bien connue : la dopamine.

Une scientifique étudie la dopamine


La dopamine est liée au système de la récompense et, avec la récompense à l’apprentissage. Mais, dans la plupart des études menées sur l‘animal, la récompense arrive immédiatement après l’accomplissement de l’action.

Santelog

Ann Graybiel, professeur au MIT (Massachusetts Institue Of Technology), a étudié l’évolution du niveau de dopamine sur le cerveau des rats lors d’une expérience en entraînant les petits mammifères à naviguer dans un labyrinthe.

Au bout du labyrinthe, une récompense : un morceau de chocolat.

Ils en ont conclu deux choses essentielles :

  • Plus l’objectif se rapproche (le chocolat) au fur et à mesurer que le rat avance, plus la dopamine augmente ;
  • Les auteurs suggèrent que le cerveau a appris à associer chaque point de passage du labyrinthe avec une distance qui le sépare de la récompense.

En tant qu’humain, que pouvons-nous en retenir ? Chaque jour, nous avons des choix à faire. Souvent, pour une récompense immédiate ce sont les plus simples (étaler du nutella sur une tranche de pain par exemple).

Mais pour les récompenses à long terme, comme le fait de vouloir améliorer son niveau de vie, perdre quelques kilos pour se remettre en forme, notre cerveau crée moins de dopamine.

Pour aller plus loin :« Existe-t-il dans les profondeurs du cerveau un centre de commandement de la motivation ? »

Les impacts concrets de la motivation

Tout le monde s’est déjà mis un objectif élevé et important en tête : passer le permis, finir un triathlon, monter un business, ou encore maîtriser une recette de cuisine compliquée.

Seulement, on se rend vite compte que ces objectifs demandent de l’énergie, et que de nombreux obstacles se dresseront probablement sur notre chemin. La motivation doit donc activer 3 leviers essentiels :

  1. L’activation va initier une décision à adopter un comportement, préparer un plan d’action ou exécuter immédiatement une tâche ;
  2. La persévérance, qui requiert une grande quantité d’énergie, permettant de continuer des efforts déjà commencés, sans résultat visible à l’instant T ;
  3. L’intensité, autrement dit la capacité à se concentrer davantage, à faire plus d’efforts (physiques ou mentaux) lorsque l’on exécute les actions nous menant vers l’objectif final pour obtenir de meilleurs résultats.

Nous sommes tous différents.

Heureusement d’ailleurs ! Le degré de chacun de ces composants de la motivation peut varier d’une personne à l’autre, causant des résultats totalement différents. Une personne possédant un haut niveau d’activation peut avoir des « pics de motivation » très régulièrement en se passionnant pour un sujet, un projet ou une vision. Elle sera capable de mettre énormément d’intensité (énergie) au début de la réalisation. Pour autant, si sa persévérance est faible, chaque obstacle, même infime, va souvent la faire procrastiner ou pire, abandonner.

Qu’en est-il de votre motivation ?

C’est une arme extrêmement puissante, mais elle peut aussi être un poison.

La motivation peut vite faire broyer du noir si on arrive pas à la dompter. Parmi ce que j’entends de mes amis (et que j’ai déjà ressenti), deux problèmes reviennent en particulier :

  • Les pensées « tout ou rien » : Il est facile de se sentir démotivé quand on ne peut pas régler quelque chose ou avancer sur un projet immédiatement. Ou encore lorsque l’on ne peut pas mener tout ce que l’on a commencé à faire par manque de temps. Pour certaines personnes, c’est un peu « soit je fais tout bien à 100% avec beaucoup d’énergie, soit j’abandonne complètement une activité/un apprentissage au lieu de seulement ralentir mes progrès » ;
  • Le manque de recul/le sentiment d’injustice : Parfois, on pense tout faire « bien comme il faut », en prenant exemple sur quelqu’un qui réussit en utilisant les mêmes méthodes. Et les résultats ne sont pas au rendez-vous, ce qui engendre une très forte démotivation.

Je schématise, mais venons-en à l’essentiel : Rappelez-vous que la réalisation de vos objectifs prend du temps, et que les priorités passagères de la vie ne doivent pas annihiler tous vos efforts.

L’essentiel à retenir sur la motivation

Il est important de comprendre et différencier les différentes motivations qui nous submergent ou nous délaissent dans les différents domaines de notre vie : en tant que salarié, étudiant, parent, sportif, chef d’entreprise, écrivain, etc.

La fixation d’objectifs cohérents serait-elle une des priorités avant de se mettre à l’ouvrage ?

Est-il possible de se motiver à long terme en créant son propre système de récompense intelligent ?

Du développement personnel à la neuroscience, en passant par le marketing ou encore la zoologie, la motivation est partout, puissance, et suscite de nombreuses théories. Comment se motiver, rester motivé, faire preuve d’autodétermination, sont des pistes de réflexion intéressantes

Ce en quoi nous croyons : la connaissance des systèmes de motivation qui ont fait leur preuve, et bien sûr une meilleure connaissance de soi.

Sources :
Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales ;
Motivation – Wikipédia ;
Hockenbury DH, Hockenbury SE. Discovering Psychology. Macmillan; 2010 ;
Zhou Y, Siu AF. Motivational intensity modulates the effects of positive emotions on set shifting after controlling physiological arousal. Scand J Psychol. 2015;56(6):613-21. doi:10.1111/sjop.12247

Laisser un commentaire